MALENTENDANTS

Dès qu’un film sort au cinéma des millions de personnes dans le monde entier se ruent aussitôt pour aller le voir. Et pourtant, il en existe d’autres qui n’ont ni la possibilité de choisir quoi regarder ni à quels spectacles assister : les sourds. Les entendants peuvent contourner le problème de la compréhension d'un film à l’aide du doublage ou du sous-titrage, tandis que les sourds, eux, n’ont pas le choix.

Si voir un film sous-titré au cinéma est pratiquement un mirage, à la télé la situation n’est guère bien meilleure. En Italie les sous-titres ne sont prévus que pour de rares émissions et pas dans toutes les tranches horaires, alors que dans d’autres pays comme la Grande Bretagne presque 100% des programmes sont sous-titrés.

Si pour les entendants le sous-titrage suppose entre autres une valeur éducative et didactique, cette fonction est d'autant plus essentielle pour les malentendants. Grâce aux sous-titres, en effet, ces derniers peuvent allier compréhension et acquisition de compétences linguistiques, et élargir ainsi leur bagage de connaissances encyclopédiques.